Vos Questions - nos réponses

Comment va se dérouler l’étude?

Le projet sera relancé une nouvelle fois en mai 2015 et comprend trois phases :

  1. l'évaluation des élèves et le questionnement des enseignants
  2. la phase d'intervention
  3. la phase d'évaluation des effets des interventions

Chacune de ces phases est décrite de manière détaillée au point "Qu'est-ce que le projet implique comme investissement ?"

(cliquez ici, pour agrandir le tableau)

Qu'est-ce qui va être évalué auprès des élèves?

Au début et à la fin de l'étude, des tests et des entretiens vont être réalisés avec les élèves pour évaluer les effets des interventions. Les enseignants recevront un retour personnalisé sur les résultats de leur classe au test de mathématiques ainsi que sur l’intégration sociale de leurs élèves.

L'intégration sociale

Un court entretien (environ 10 minutes) sera mené auprès de chaque enfant afin d'évaluer son intégration sociale au sein de la classe. Les questions qui seront posées aux élèves porteront sur leurs relations avec leurs camarades de classe et leur sentiment de bien-être en classe (par ex. "Avec quels élèves de la classe joues-tu le plus souvent?"). 

Mathématiques

Avec les élèves ayant une déficience intellectuelle : un test de mathématiques sera réalisé en individuel avec chacun d’entre eux. La passation de ce test dure environ 45 minutes. Le test comprend des épreuves sur les compétences de base en numération (dénombrer des petites collections d'objets, comparer des collections d’objets, nommer des chiffres, faire des petits calculs, etc.). Avec les autres élèves de la classe : un test de mathématiques sera réalisé avec la classe toute entière. Le test dure environ 45 minutes. Ce test évalue des compétences de base du programme scolaire de 1ère, 2ème ou 3ème année primaire (3ème, 4ème ou 5ème Harmos).

Raisonnement

Un test de raisonnement sera réalisé avec la classe entière. Les enfants devront résoudre des épreuves dans lesquelles ils doivent identifier des règles, des caractéristiques communes ou des relations (par exemple identifier une figure différente parmi plusieurs figures semblables ou identifier la figure qui continue une suite logique de figures). Le test dure environ 45 minutes.

Comment sera organisée la passation des tests?

Tous les tests seront réalisés par des collaborateurs formés spécialement à leur utilisation. Les dates des tests seront fixées d'entente avec chaque enseignant. Si plusieurs classes se trouvent dans la même école, il serait idéal pour nous qu'une même date puisse être fixée pour la réalisation du test dans les différentes classes.

Quelles informations allons-nous récolter avec les questionnaires destinés aux enseignants?

Afin d'avoir une vision la plus complète et différenciée possible de la situation dans les classes intégratives, il nous parait indispensable de questionner les enseignants. Les informations recueillies seront traitées de manière confidentielle. Nous garantissons que l'anonymat des élèves et des enseignants sera respecté. Les informations concernant les élèves et les enseignants seront anonymisées dans nos bases de données à l'aide de codes remplaçant les noms et prénoms.

Informations de base sur les élèves (25 minutes)

Afin de pouvoir interpréter les résultats obtenus par les élèves aux tests nous aurons besoin de quelques informations de base à leur sujet, notamment leur âge et la langue qu'ils parlent à la maison. Ces informations pourront être inscrites dans un tableau. 

Questionnaire sur la collaboration entre enseignants réguliers et spécialisés (10 minutes)

La collaboration entre les professionnels est un aspect important de la mise en œuvre de l'intégration. Les enseignants seront questionnés sur la façon dont ils articulent et organisent leur collaboration.

Questionnaire pour les enseignants spécialisés sur le thème de "l'enseignement des mathématiques aux élèves ayant une déficience intellectuelle" (durant la séance d'introduction, 30 à 40 minutes)

Au travers de ce questionnaire nous aimerions savoir quels aspects de l'enseignement des mathématiques semblent particulièrement importants pour les enseignants spécialisés lorsqu’ils suivent des élèves ayant une déficience intellectuelle. Quel matériel et quels moyens d'enseignement utilisent-ils avec ces élèves ? Pour pouvoir développer des offres de soutien et de formation continue adaptées à leurs besoins, nous nous intéressons également à leurs connaissances au sujet des concepts liés à la construction du nombre.

Questionnaire sur l'intégration scolaire d'élèves en situation de handicap (durant la séance d'introduction, 10 minutes)

Nous aimerions connaître les opinions des enseignants réguliers au sujet de l'intégration d'élèves en situation de handicap.

Questionnaire sur les compétences sociales d'élèves sélectionnés (durant la séance de suivi, 10 minutes)

Nous demanderons aux enseignants de remplir un court questionnaire sur les compétences sociales de trois à quatre élèves.

Qu'est-ce qui sera mis en œuvre dans les interventions?

Groupe A : Intervention en mathématiques

Les enseignants recevront du matériel didactique adapté qui devrait leur permettre de proposer aux élèves ayant une déficience intellectuelle des activités qui s'intègrent à l'enseignement dispensé à la classe. De plus des pistes d'intervention pour ces élèves leur seront également proposées (contenus importants à travailler avec ces élèves et procédures ou méthodes recommandées). Voici quelques exemples de matériel qui sera fourni aux enseignants et qu'ils pourront utiliser de manière flexible et en fonction des besoins :

  • synthèse des contenus d'enseignement du premier cycle primaire (en particulier ceux qui sont en lien avec les moyens d'enseignement romands pour la 2ème primaire et la 3ème primaire) avec des propositions d'adaptations pour les élèves ayant une déficience intellectuelle.
  • fichiers avec des activités de niveaux de complexité divers, que l'élève intégré peut réaliser avec un camarade de classe et qui lui permettent de travailler des notions de base en numération
  • un cahier pour l'élève ayant une déficience intellectuelle avec des exercices en lien avec les contenus d'enseignement travaillés avec la classe. Les enseignants s'engagent à utiliser le matériel en classe et à nous donner un court retour à ce sujet.
    Zoom (JPG, 861 KB)
    (Matériel pour l'intervention en mathématiques: cliquez ici, pour agrandir le tableau)

Groupe B : Intervention pour favoriser l’intégration sociale

Les enseignants reçoivent du matériel divers et des informations leur permettant de favoriser une bonne intégration sociale des élèves et l'esprit de communauté en classe. Le matériel pourra être utilisé de manière flexible en classe et comprendra:

  • des cartes d'instructions sur les thèmes "culture du feedback", "renforcement de la communauté" et "compétences sociales"
  • du matériel pour la formation de duos en classe (sets de cartes), pour favoriser le développement d'habiletés sociales (tâches coopératives et pro sociales, cartes d'aide, images) et pour des discussions hebdomadaires en classe ("Nuage de classe", "Chanson pour tous").
  • des informations sur les relations (sociogramme) et le bien-être en classe ce qui leur donnera des pistes notamment pour l'amélioration de l'intégration des enfants.

Les enseignants s'engagent à mettre en œuvre régulièrement ces activités (discussions hebdomadaires en classe à 15 minutes; tâches coopératives et pro sociales intégrées dans les leçons, deux à trois fois par semaine) et à nous donner un bref retour à leur sujet (toutes les quatre à six semaines).

Zoom (JPG, 62 KB)
(Matériel pour l'intervention en l'intégration social: cliquez ici, pour agrandir le tableau)

Pourquoi y a-t-il différents groupes et comment se fait la répartition des enseignants dans les groupes?

Si l'on veut évaluer les effets des deux types de matériel d'intervention différents, ceux-ci doivent être utilisés au même moment par deux groupes différents. C'est en effet en comparant les progrès des élèves dans les classes utilisant les différents matériels que nous pourrons tirer des conclusions solides sur leur efficacité. Les classes participant à l’étude seront par conséquent réparties au hasard dans deux groupes différents. Une fois l’étude terminée, les enseignants participant au projet recevront l’ensemble du matériel.

  • Groupe A: Les enseignants reçoivent un retour personnalisé sur les résultats de leurs élèves en mathématiques et sur leur intégration sociale. Ils reçoivent également du matériel pour l'enseignement des mathématiques aux élèves ayant des difficultés marquées dans ce domaine et l'utilisent en classe. (Ils recevront le matériel pour favoriser l’intégration sociale une fois que l’étude sera terminée).
  • Groupe B: Les enseignants reçoivent un retour personnalisé sur les résultats de leurs élèves en mathématiques et sur leur intégration sociale. Ils reçoivent également du matériel pour favoriser l’intégration sociale des élèves et l'utilisent en classe. (Ils recevront le matériel pour l'enseignement des mathématiques aux élèves ayant des difficultés marquées dans ce domaine à la fin de l’étude).

Comment seront organisées les séances de formation continue?

Les enseignants réguliers et spécialisés des groupes A et B prendront part à une séance d'introduction et une séance de suivi. Ces dernières auront lieu dans la région, afin que les trajets des participants ne soient pas trop longs. Lors de la première séance (après les vacances d'été 2015), nous proposerons une introduction aux interventions et au matériel proposé soit pour soutenir les élèves ayant des difficultés marquées en mathématiques, soit pour favoriser l’intégration sociale. Le but de la deuxième séance (novembre 2015) sera principalement de permettre un échange d’expériences et de travailler sur des exemples de situations.

Pourquoi avons-nous prévu de filmer une séquence d'enseignement dans chaque classe?

Pendant la phase d'intervention (de novembre 2015 à décembre 2015), une séquence d'enseignement des mathématiques sera filmée dans chaque classe. Nous aimerions ainsi pouvoir nous faire une image authentique des situations d'enseignement dans des classes intégratives. La vidéo nous servira à décrire comment se déroule l'enseignement dans ces classes. Nous aimerions filmer une leçon durant laquelle l'enseignant titulaire et spécialisé sont tous deux en classe. La date à laquelle nous viendrons filmer la séquence d’enseignement sera fixée individuellement avec chaque enseignant. Les films ne seront utilisés qu'à des fins de recherche. Ils pourraient éventuellement aussi être utilisés à l'université ou à la haute école à des fins de formation, mais uniquement si l’enseignant-e nous donne son autorisation écrite. Seuls seront filmés les enfants dont les parents ont donné leur accord écrit (voir point "Comment seront informés les parents?").

Qui peut participer?

Nous recherchons des classes qui seront en 2ème année primaire (4ème Harmos) ou en 3ème année primaire (5ème Harmos) durant l'année scolaire 2015/2016 et dans lesquelles sont intégrés des élèves ayant une déficience intellectuelle (retard mental) avec quelques heures de soutien d'un enseignant spécialisé par semaine. Les élèves intégrés doivent avoir reçu un diagnostic de déficience intellectuelle (ou un terme équivalent : retard mental, retard cognitif, handicap mental, etc.), et avoir obtenu un QI égal ou inférieur à 75 à un test d'intelligence. Les classes multi-âges peuvent aussi participer.

 

Qu'est-ce que le projet implique comme investissement?

Le tableau présente de manière détaillée les activités qui sont prévues. Nous garantissons qu'aucune tâche ou investissement en temps supplémentaire ne sera demandé aux participants. Le temps nécessaire à la complétion des questionnaires qui est indiqué dans le tableau est une estimation réaliste.

(cliquez ici, pour agrandir le tableau)

Ici vous pouvez télécharger le tableau:

tableau des activités (PDF, 57 KB)

Comment seront informés les parents?

Nous fournirons des lettres d'information destinées aux parents et des formulaires de recueil de consentement. Ces documents ont été approuvés par le comité d'éthique de la faculté des Lettres de l'Université de Zurich. La participation des élèves aux tests et à la séquence vidéo ne peut se faire qu'à condition que les parents et les élèves aient donné leur consentement écrit. C'est pourquoi le recueil du consentement est une des étapes préalables essentielles. Nous garantissons aux parents que les informations recueillies seront traitées de manière confidentielle et que l'anonymat de leur enfant sera respecté. Les informations concernant les élèves seront anonymisées dans nos bases de données à l'aide de codes remplaçant les noms et prénoms. Le soutien des enseignants est essentiel pour recueillir le maximum de consentements des parents et élèves.

Que se passera-t-il une fois que je me serai inscrit pour participer à ce projet?

Vous recevrez une confirmation d'inscription. Ensuite, la première étape est de demander aux parents de l'élève ayant une déficience intellectuelle s'ils donnent leur consentement à la participation de leur enfant. Les enseignants recevront les lettres d'informations et formulaires de consentement destinés aux parents avant les vacances de Pâques. Nous les contacterons également afin de fixer les dates des tests. Les dates pour les deux séances de formation continue seront communiquées au début de l'été 2015. Nous pourrons réaliser la répartition des classes dans les deux groupes une fois que les résultats des tests des élèves ayant une déficience intellectuelle auront pu être calculés. Les enseignants seront informés au début de l'été du groupe dont ils feront partie.